Détails du spectacle
Les Glandeurs nature dans Le bal des pompiers
"En cas d'urgence ne les appelez pas!"
de Franck Migeon, Mohamed Bounouara
Avec Franck Migeon, Mohamed Bounouara
Du Jeudi 26/09/2019 au Samedi 28/09/2019
Spectacle à 20h30 - Ouverture des portes deux heures avant le spectacle

Public : Tout public +8ans

Durée : 75

Genre : Comédie

Tarif   : De 15 à 18 €

Les Arts Dans L'R > 230, rue Lavoisier 01960 - Péronnas Situer sur la carte > Restauration

Dans ce spectacle burlesque, alliant comique visuel et comique textuel, on retrouve Néné et Bichoko dans une nouvelle aventure où nos deux Glandeurs Nature décident de réaliser leur rêve : Devenir Sapeurs Pompiers dans une équipe d’intervention avec le casque, le blouson et le camion qui fait Pin Pon !

Ils commencent par enchaîner les épreuves physiques et les tests psychotechniques pour évaluer leurs aptitudes et, comme ils n’en ont aucune, ils ratent tout avec le plus grand soin. Finalement, ils atterrissent au standard des urgences où ils développent une façon très originale de « gérer » les catastrophes… Et c’est pas triste, car dès leur premier jour de boulot, les maladresses s’enchaînent !

La première erreur de la capitaine est d’avoir estimé que ce job était à la portée de n’importe quel abruti ; la deuxième est d’avoir considéré qu’au moins, à ce poste, Néné et Bichoko ne pouvaient causer aucun dégât : Ça reste à voir !

Ces deux employés pas vraiment modèles, mais toujours aussi attachants font du standard téléphonique des Sapeurs Pompiers de Paris l’endroit le plus sensible de la caserne.

On y écoute les conversations les plus cocasses avec les appelants, on y entend les confidences les plus inattendues ainsi que les réponses les plus drôles de la part de nos super standardistes. De là à dire qu’ils mettent le feu…


Cette comédie pour tout public et sans aucune vulgarité est une plongée joyeuse dans le monde méconnu des Pompiers, ces véritables héros du quotidien.


« La salle est enflammée de rires » Le Dauphiné Libéré
« Ils n’éteignent pas le feu, mais ils allument les rires » La Montagne
« Le public se régale de leurs trouvailles et de leurs facéties » La Nouvelle République